Chargement en cours...
Revenir
  • Votre panier 0 produit
  • Total des produits 0,00 €
  • Frais d'envoi 0,00 €
  • Total 0,00 €
Aller dans

Le potager en mai

Les températures plus chaudes et agréables du mois de mai comblent l'activité du potager dans lequel, en plus des semailles et des repiquages, il ne faut pas négliger les labours pour l'entretien des cultures déjà en cours, ainsi que la surveillance des maladies possibles ou des ravageurs pouvant apparaître tels que la belle, mais aussi nuisible, Piéride du chou.

Tâches du mois de mai

Des températures plus élevées et davantage d'heures de lumière directe sur les cultures engendrent une accélération dans le potager, en ce qui concerne la germination, la croissance et la fructification, processus qui se produisent de manière plus rapide que pendant l'hiver. Cette rapidité plus grande requiert alors une plus grande attention.

huerto en mayo

Tuteurer les cultures qui en ont besoin

Dans le cas des plants de tomates et de haricots à rames, étant donné qu'ils ont une croissance verticale, ils doivent être munis de tuteurs. Sont donc nécessaires des tuteurs ou des cannes qui se plantent dans le sol ou le substrat afin de servir de support à la tige de ces plantes qui ne cessent de croître. Afin de les maintenir au tuteur, il faut également des attaches, qui doivent être dans un matériau qui n'endommage pas les tiges, car si des blessures sont causées, cela peut favoriser l'apparition et l'attaque de champignons ou d'autres pathogènes. Dans le cas des tomates, en plus du tuteurage, il est également nécessaire de tailler les tiges secondaires afin d'optimiser et de favoriser le développement des fruits plutôt que la croissance végétative.

Pour ce faire, quand la plante grandit, lorsque des gourmands apparaissent parmi les premières feuilles, il faut les éliminer. Le "pincement" de ces bourgeons doit se faire délicatement afin de ne pas endommager la tige principale, et de préférence avant que ces bourgeons n'atteignent 5 cm, à l'aide des ongles (d'où la qualification « pincement »). Par la suite, lorsque la plante présente 4 ou 5 feuilles, un bourgeon peut être laissé afin d'avoir deux tiges de croissance. Il est possible de laisser un troisième bourgeon pousser plus haut sur la tige principale mais pas plus. Il faut donc éliminer les autres gourmands au fur et à mesure.

En plus des cannes, d'autres supports peuvent être utilisés tels que les filets à tuteurer. Cependant, si vous souhaitez épargner l'espace de travail, il existe une astuce, déjà utilisée anciennement par les Mayas, afin de résoudre ce problème sans trop d'efforts. Il s'agit de la technique dite des trois sœurs, combinaison des principales cultures dans l'alimentation des Amérindiens développée il y a plusieurs milliers d'années.

Afin de maximiser l'espace de notre potager, il est donc possible de cultiver du maïs avec des haricots. Le maïs est planté en premier, et lorsqu'il atteint une hauteur de 15-20 cm, les haricots sont alors semés et peuvent utiliser le maïs comme tuteur. En échange, les haricots apportent de l'azote, car en tant que légumineuses, ils sont capables de fixer l'azote atmosphérique dans le sol. De plus, entre les lignes de haricot-maïs, des courges peuvent également être plantées. Il s'agit là aussi d'une relation win-win : les courges profitent de l'ombre fournie par les deux autres cultures afin d'éviter un excès de soleil. Et en échange, de par l'étalement de leur feuillage, elles permettent d'inhiber la croissance des mauvaises herbes, de créer un microclimat en retenant l'humidité et de protéger des herbivores grâce à ses épines.

Le mois de mai constitue l'époque parfaite pour semer du maïs. Cependant, si vous désirez déguster des épis de maïs durant tout l'été, étant donné que c'est une période de consommation idéale relativement courte, une astuce consiste à semer quelques poignées de graines de maïs tous les 15 jours.

Une autre conséquence de l'augmentation des températures pour les cultures de légumes-feuilles, blettes, épinards et en particulier pour les laitues, est qu'elles poussent facilement, c'est-à-dire qu'elles montent beaucoup plus vite qu'avant afin de former la fleur, et par la suite les semences.

Afin d'éviter cela, il vaut mieux les planter à des endroits qui ne reçoivent pas trop de lumière directe durant l'été. Cependant, si c'est trop tard et qu'elles sont fortement exposées, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur, et en plaçant un fin filet sur les fleurs, il est possible de récolter les graines pour de futures semailles.

Prévenir l'apparition d'insectes ravageurs : La Piéride du chou, la terreur des choux

La piéride du chou (Pieris brassicae) est un papillon très présent tant à la campagne que dans les parcs des villes. Il est facilement reconnaissable à la couleur blanche de ses ailes sur lesquelles ressort une tâche circulaire foncée au bord de l'apex des ailes antérieures. Toutefois, aussi beau soit-il, cet insecte constitue dans sa phase larvaire, c'est-à-dire avant de se transformer en papillon, un véritable désastre pour les choux et autres crucifères, comme les choux-fleurs, le colza, les navets ou les radis, ainsi que pour les cultures de légumes-feuilles comme la roquette, la laitue, les blettes, etc.

Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)

La période de reproduction s'étend de avril à septembre. Après l'éclosion, lorsque les larves atteignent 10 jours, elles deviennent extrêmement voraces envers les feuilles. Afin d'éviter leur apparition, il existe plusieurs plantes aromatiques qui agissent comme répulsifs de par leur seule présence dans le potager, telles que la sauge, la menthe, l'armoise ou le thym.

Toutefois, s'il y a une véritable invasion qui met les cultures en péril, la méthode de traitement la plus efficace contre ces envahisseurs indésirables est Bacillus thuringiensis, une bactérie capable de produire une toxine qui, une fois ingérée par la larve, engendre la paralysie de l'intestin et l'insecte cesse de s'alimenter.

La préparation qui se trouve sur le marché se compose de cette toxine, car elle présente des caractéristiques inoffensives envers les insectes utiles pour le potager, les animaux domestiques, les oiseaux et les poissons, et aussi surtout pour les êtres humains.

Ce produit s'utilise par pulvérisation, en concentration de 1 à 2 grammes par litre, et il doit être pulvérisé de sorte à bien mouiller la plante entière. Plus les chenilles sont petites, plus l'efficacité du produit sera optimale. Par ailleurs, dans la mesure du possible, il faut appliquer le produit le soir, afin qu'il ne soit pas détruit par les rayons ultraviolets.

Que semer en mai ?

  • Semailles en semis non couvert : courgettes, choux pommés, choux de Bruxelles, choux-fleurs d'été et d'automne, laitues, melons, concombres et poireaux.
  • Semailles à l'air libre en pleine terre ou dans un récipient définitif : courgettes, potirons, choux, scaroles, épinards et petits pois (en zones froides), haricots nains et à rames, laitues, melons, concombres, radis, betteraves rouges et carottes.

Que repiquer en mai ?

  • Repiquages : céleris-raves, aubergines, courgettes, potirons, oignons, choux, choux-fleurs, melons, poivrons, poireaux et tomates.

Que récolter en mai ?

  • Récoltes : ail tendre, céleri, blettes, oignon blanc, brocolis, choux-fleurs, asperges, épinards, petits-pois, laitues, navets, poireaux, radis et carottes.

Le mois de mai est l'un des plus actifs pour les jardiniers : il y a les premières récoltes, celles qui peuvent être remplacées par d'autres en en semant des nouvelles, il y a le tuteurage, ... cela représente une effervescence assez importante pour les débutants, mais ne renoncez pas et souvenez-vous que travailler pour le plaisir ne fait pas de mal.

Autres articles intéressants

Comment cultiver le brocoli-rave dans votre potager

jeudi 14 juillet 2016

Le brocoli-rave ou Brassica Ruvo est de la famille des crucifères, connu grâce au “lacón con grelos” (épaule de porc avec brocoli-rave), plat typique de Galice en Espagne. Il faut savoir faire la différence entre navet, fanes et ...

Comment cultiver le potiron dans votre potager

samedi 16 juillet 2016

Le potiron (Cucurbita maxima), est un légume annuel riche en vitamines (A, B, C et D) et minéraux (potassium, calcium, fer...) intéressant pour ses multiples propriétés et usages. Propriétés Composé presque uniquement d'eau, c'est une...

Le potager en septembre

jeudi 1 septembre 2016

Septembre est souvent synonyme d'une nouvelle année scolaire, du retour au travail après les vacances, de nouveaux programmes télévisés, ... Bref, c'est le mois des changements et des nouveautés qui rythmeront votre routine quotidienne...

Le potager en décembre

jeudi 1 décembre 2016

Davantage encore que novembre, décembre est un mois de repos pour le potager et le jardin. Dès lors, si vous n'avez pas encore eu le temps cette année d'effectuer les « révisions » et améliorations que vous aimeriez apporter à...

Découvrez Notre Catalogue