Chargement en cours...
Noël 2018
Obtenez des coupons de réduction de 5€ et 10€

Minimum d'achat 69 €

Minimum d'achat 99 €

Aller dans

Le lombricompostage domestique

Dans l'article sur le compostage domestique, nous avons montré pourquoi il est intéressant de composter les déchets organiques du jardin et de la cuisine. Cependant, souvent nous ne disposons pas des conditions adéquates pour réaliser le classique compostage, à cause du :

  • manque d'espace pour le faire et pour réaliser les tâches d'entretien.
  • manque de déchets (car pour le compostage domestique, il faut générer une forte quantité de déchets secs et humides).
Cela est le cas des petits jardins ou potagers urbains de balcons ou de terrasses. Pour lesquels nous recommandons, comme alternative au compostage traditionnel, le lombricompostage.
Le lombricompostage est une transformation de la matière organique en engrais naturel de haute qualité, appelé lombricompost ou humus de verre de terre. Il s'agit d'une bio oxydation et stabilisation de la matière organique, sous l'action principale des verres de terre associée aux microorganismes, dans un processus dit aérobie ne générant ni augmentation de la chaleur ni mauvaises odeurs.

A worm in the hand

Pour le bon déroulement de ce processus, nous utilisons un lombricomposteur, lequel dispose de plusieurs bacs qui s'empilent les uns au dessus des autres, et qui permettent le passage des verres de terre d'une couche à l'autre grâce à des trous.

De cette façon les verres de terre digèrent peu à peu les aliments que nous mettons dans les bacs inférieurs et iront chercher des aliments plus frais dans les couches supérieures. Les bacs qu'abandonnent les verres de terre sont donc remplis de la matière qu'ils ont mangée, digérée et excrétée, matière qui possède d'exceptionnelles propriétés comme engrais organique.

Les verres de terre qui réalisent le mieux cette action, sont les vers de fumier, qui sont très voraces et sont capables de digérer une grande quantité d'aliments.

Le lombricomposteur devra être placé dans une zone sombre, car les verres de terre n'aiment pas la lumière, et un bon niveau d'humidité devra être maintenu. Il faudra également mettre les restes de nourriture en petits morceaux, ce qui facilitera l'action des verres de terre.

Le liquide qui est produit pendant le processus, se récupère dans le bac de lixiviat ou percolat du lombricomposteur. Ce liquide pourra être utilisé (dilué dans de l'eau) comme engrais naturel pour nos cultures.

Quels aliments peut-on utiliser ?

  • Des restes de fruits et légumes : épluchures, restes de salade, etc.
  • Des restes de café, thé ou tisanes.
  • Des boîtes d'oeufs mouillées, du papier journal humide et en petits morceaux sur les aliments déposés.
  • Des coquilles d'oeufs concassées.
  • Les fraises, melons et fruits doux sont leur nourriture préférée, et les aliments qui leurs plaisent le moins sont les agrumes et les bananes qu'ils mangeront une fois qu'ils auront les préférés.

Généralement, plus les aliments que nous mettons sont variés, mieux c'est.

Quels aliments ne doivent pas être utilisés ?

  • Il ne faut pas utiliser de restes de taille ou d'élagage durs (branches et feuilles sèches), car les verres de terre ne mangent que des restes organiques mous.
  • La viande et le poisson ne leurs plaisent pas, et produisent de mauvaises odeurs.
  • Éviter les lactoses, les oeufs et les aliments gras.

Le résultat final du lombricompostage est une matière fine de couleur marron foncé, sans mauvaises odeurs, qui sera un engrais très sain et de haute qualité, avec un apport important en nutriments pour nos cultures. En plus, il améliorera considérablement le fonctionnement des microorganismes du sol.

Offres sur les lombricomposteurs



Autres articles intéressants

Le potager en janvier

vendredi 1 janvier 2016

Janvier est probablement le mois le plus important pour le potager, non pas pour son activité frénétique, mais parce que c'est le point de départ dont dépendra la future récolte au printemps et en été. La préparation des semis est en...

Culture du poireau

mercredi 20 juillet 2016

Le poireau est une plante de la famille des liliacées, comme l'ail ou l'oignon; elles sont faciles à cultiver et peu exigeantes. Elles ne prennent pas beaucoup de place et peuvent se récolter sur une longue période de temps. La partie...

Comment combattre les pucerons?

vendredi 13 avril 2012

Les pucerons sont des insectes homoptères qui sucent la sève des plantes. Ils apparaissent en grandes quantités et sont souvent accompagnés par des fourmis car celles ci se nourrissent de la substance sucrée (mélasse) que les pucerons...

Découvrez Notre Catalogue