Chargement en cours...
Revenir
  • Votre panier 0 produit
  • Total des produits 0,00 €
  • Frais d'envoi 0,00 €
  • Total 0,00 €
Aller dans

Comment combattre les pucerons?

Les pucerons sont des insectes homoptères qui sucent la sève des plantes. Ils apparaissent en grandes quantités et sont souvent accompagnés par des fourmis car celles ci se nourrissent de la substance sucrée (mélasse) que les pucerons sécrètent en échange de leur protection contre les prédateurs.


el pulgon en la planta

Ils sont petits, leur taille est de quelques millimètres, et leurs morphologies sont variées, étant généralement ronds ou ovales. Ils peuvent être de différentes couleurs, vert, jaune, rouge, noir .... Ils peuvent aussi avoir des ailes ou non, selon les espèces, et se présentent sous deux générations: les femelles parthénogénétiques (se reproduire sans la nécessité d'être fécondé par les mâles) travaillant afin d'augmenter la population jusqu'à la fin de la période favorable et une deuxième génération mixte de mâles et femelles.

Les pucerons, comme la majorité des insectes suceurs, se positionnent sur la face inférieure des feuilles où se situent les Stomates, micro-cavités où la paroi cellulaire est très fine afin de faciliter l'échange de O2 et CO2, et c'est en raison de la minceur de la feuille qu'il leur est facile d'attaquer les plantes de cet endroit. Le faisceau quant à lui est complètement étanche et inaccessible aux pucerons. Par conséquent, pour surveiller la présence éventuelle de pucerons dans notre jardin, nous devrons regarder les dessous des feuilles si nous voulons prendre nos précautions et s'occuper des invasions à temps.

Comment le puceron affecte mes plantes?

Le puceron suce et se nourrit de la sève des plantes lui extrayant de l'eau et des nutriments ce qui peut avoir pour conséquences un grand affaiblissement de la plante. Mais ceci ne représente pas le problème majeur, le principal problème causé provient de la mélasse sécrétée par ces pucerons pour soudoyer les fourmis, celle ci représente un terreau fertile au développement de nombreux champignons et bactéries qui peuvent gravement nuir ou même tuer notre plante.

Pourquoi le puceron est attiré par mon jardin?

Si les pucerons apparaissent en excès, c'est qu'il est temps de se poser certaines questions, Que faisons nous mal? Nous nous sommes sûrement trompés dans une certaine pratique, une irrigation excessive ou déficitaire, excès d'engrais liquide (excès d’azote), la saison inadéquate, manque ou excès de soleil, faible biodiversité (Monocultures, panacée faible)... Le puceron est un symptôme de faiblesse de la plante provoquée par l'un de ces nombreuses raisons. La première étape consiste donc à identifier puis corriger l'erreur de pratique.

Prévenir les attaques de pucerons

La prévention contre les ravageurs se base sur l'application de la bonne pratique: une irrigation adéquate à la plante et au climat, un engrais organique solide à libération lente, être conforme aux calendriers de semis recommandés, Orienter correctement notre potager afin de bénéficier des heures de soleil nécessaires et surtout augmenter la biodiversité autant que possible en plantant le plus grand nombre possible de plantes compatibles entre elles, ce qui augmentera la résistance de notre jardin à toutes sortes de parasites et de maladies, facilitant ainsi la vie de divers autres insectes bénéfiques.

mariquitas en el huerto

La surveillance est également importante, plus le suivi de la santé de nos plantes est assidu, regardant la face inférieure des feuilles et leur vigueur; plus le risque d'apparition de parasites sera faible et l'enlèvement manuel plus efficace.

Il faut se rappeler que l'objectif n'est pas d'éliminer le puceron mais d'éviter l’endommagement de notre jardin sans utiliser de pesticides ou produits chimiques agressifs. Une petite quantité de pucerons n'est pas dangereuse, elle maintient les populations de coccinelles et Chrysopes qui, quant à elles régulent la population de pucerons

Traitements écologiques contre les pucerons

Si les méthodes de prévention échouent et les populations de pucerons risque de s'accroitre, nous devrons probablement avoir recours à une protection grâce à un produit écologique qui aiderait la plante à lutter contre les parasites, d'arrêter et d'éliminer les ravageurs.

L'idéal serait d'enlever les pucerons manuellement, ceci étant la technique la plus inoffensive, nous pouvons le faire s'il y a peu de pucerons et que nous sommes patients mais cette solution est compliquée car ceux-ci sont de très petits insectes et leur retrait complet semble pratiquement impossible à l'échelle d'un jardin à mois que notre vigilance soit quotidienne et précise.

L'un des produits les plus efficaces dans la lutte contre le puceron est le savon de potassium, il a la propriété de ramollir l'exosquelette des insectes, ils s'affaiblissent et finissent par mourir, de plus c'est un produit naturel et sans danger pour la santé.

Après l'application du savon de potassium, environ une heure plus tard, il serait bénéfique d'appliquer de l'huile de neem, c'est un insecticide naturel extrait du fruit de ce même arbre, celui ci agit contre un large éventail d'organismes nuisibles tels que les aleurodes , mineuses, acariens, thrips, pucerons, pou, doryphore, punaises ... l'action conjointe du savon de potassium et le neem rend le traitement encore plus efficace.

Ensuite, vous pouvez également appliquer un produit de nettoyage pour enlever la mélasse, attrait naturel extrêmement efficace de champignons et de bactéries nuisibles à la plante, ces produits contiennent souvent des désinfectants qui protègent la plante et éliminent les champignons et les bactéries.

Une autre solution valide serait l'utilisation de produits préparés qui sont respectueux de l'environnement, prévenant et combattant la majorité des ravageurs, comme ceux employant la technique de l'homéopathie, qui dilue un insecticide à l'infini ne laissant ainsi qu'une trace de ce dernier totalement inoffensive mais qui reste efficace pour la lutte contre les insectes. Il y a aussi des produits qui se basent uniquement sur des essences végétales protectrices.

En tant que solution "maison" l'ail fonctionne très bien, en l'écrasant puis en le diluant dans de l'eau afin de l'appliquer sur la plante, l'ail devient une bonne défense contre tout type d'insectes et champignons. Il nous est aussi possible d'appliquer la solution préparée par pulvérisation pour une utilisation plus pratique.

L'intention des pucerons n'est pas mauvaise.


Le puceron n'est pas «mauvais», il existe dans la nature en accord et harmonie depuis toujours, ainsi quand l'homme n'a pas perturbé l'équilibre. Alors courage, nous aurons toujours quelque chose à apprendre de la nature. Préserver l'équilibre écologique de notre jardin peut être un exploit digne de sourires plus que mérités.

Enfin, nous vous joignons le lien vers notre Guide de traitements Écologiques pour les ravageurs de Jardin, où vous pourrez apprendre comment combattre les différents ravageurs et maladies auxquels nous ferons face dans nos jardins de manières écologiques.


Autres articles intéressants

Comment combattre les pucerons?

samedi 5 novembre 2016

Les pucerons sont des insectes homoptères qui sucent la sève des plantes. Ils apparaissent en grandes quantités et sont souvent accompagnés par des fourmis car celles ci se nourrissent de la substance sucrée (mélasse) que les pucerons...

La culture de l'artichaut

jeudi 8 décembre 2016

L'Artichaut se distingue par ses inflorescences charnues comestibles qui ont très bon goût. On peut dire que l'artichaut représente l'adaptation parfaite des chardons sauvages pour les agriculteurs. Exigences des Artichauts:Climat: les artichauts...

Culture du poireau

mercredi 20 juillet 2016

Le poireau est une plante de la famille des liliacées, comme l'ail ou l'oignon; elles sont faciles à cultiver et peu exigeantes. Elles ne prennent pas beaucoup de place et peuvent se récolter sur une longue période de temps. La partie...

Découvrez Notre Catalogue