Chargement en cours...
Revenir
  • Votre panier 0 produit
  • Total des produits 0,00 €
  • Frais d'envoi 0,00 €
  • Total 0,00 €
Aller dans

Guide sur le compostage

Guide sur le compostage

En simplifiant le terme, le compostage ressemblerait à un phénomène de recyclage de la nature. Il est le processus par lequel les déchets organiques se décomposent et se transforment premièrement en matière organique (humiques) ce qu'on appelle plus familièrement le humus, puis en minéraux (sels minéraux essentiels), qui sont des substances que les plantes sont capables d'absorber et d'utiliser pour leurs cycles de nutrition et de vie.

Voici ce qui se déroule dans les écosystèmes naturels, créant ainsi un cycle fermé auto-entretenue, qui se régule sans avoir besoin des plantes de l'écosystème de c'est une contribution que l'écosystème produit naturellement.

Plus précisément, le compostage dont nous parlons consiste en la décomposition aérobie, à savoir, avec la présence d'oxygène par des micro-organismes et / ou organismes invertébrés, contrôlé par l'Homme, dans un procédé plus rapide et plus massif que celui qui se produit dans la nature. (Voir l'article "Qu'est-ce que le compostage»)

Ceci est clair mais ... comment puis-je composter, par exemple, dans ma maison? Aujourd'hui, ceci n'est plus un problème, car il y a sur le marché une large gamme de composteurs domestiques où l'on peut déposer tous les résidus organiques que nous produisons durant la journée, celui ci nous sera très utile pour maintenir le contrôle du processus de compostage.

Lors de la réalisation du processus, nous pouvons le faire de deux manières:

  • Le Compostage traditionnel: Nous pouvons l'adopter quand l'espace, ou plutôt, l'absence de celui-ci ne représente pas un problème, nous devons tenir compte de divers facteurs tels que: le choix d'un endroit chaud pour le composteur (pour le bon développement des micro-organismes aérobies ), l'addition alternée de produits secs (sarments, paille, ...), riches en carbone avec une action principalement structurante et des produits frais, riche en azote . (Voir l'article « Le compostage domestique »).

  • Le Lombricompostage: C'est une bonne alternative dans le cas ou nous ne bénéficions pas d'assez d'espace pour effectuer un compostage traditionnel ou quand la génération actuelle de résidus est réduite. Concernant cette variante de compostage il serait judicieux d'utiliser les lombricomposteurs, qui ont plusieurs plateaux empilés les uns sur les autres, permettant le déplacement des vers entre les plateaux inférieurs et supérieurs par des trous, digérant ainsi les déchets organiques de bas en haut. Ainsi, dans ces conteneurs spéciaux, nous nous retrouvons avec un résidus dont les fonctions sont exceptionnelles pour notre jardin, grâce à la digestion et l'excrétion des matières déposées par les vers de terre. (Voir l'article "Le lombricompostage domestique").

Pour plus d'informations sur le type de compostage à adopter rendez vous sur la page « Compostage vs. Lombricompostage ».

Les deux cas ont en commun la variation de la température, fruit de l'activité exercée par les invertébrés et micro-organismes. Dans une première phase, la température augmentera jusqu'à environ 50 ° C pour retomber par la suite à environ 20 ° C en diminuant l'activité de décomposition. C'est donc dans cette dernière phase qu'interviendront convenablement vers.

En outre, il est conseillé d'utiliser des aérateurs. Après tout, le principal facteur permettant le processus de compostage est l'air (comme précisé, il s'agit d'une décomposition aérobie).

Voici par la suite, une liste de quelques produits potentiellement compostables.

  • Des restes de fruits et légumes: en modérant l'ajout d'agrumes.
  • Herbe fraîche: modérément (libère beaucoup d'humidité).
  • Restes d'élagages: leurs contributions sont mieux adaptées lorsque moulus pour ajouter au composteur.
  • Bouches de liège: coupés en 3 ou 4 morceaux,
  • Feuilles sèches.
  • Café.
  • Sachets d'infusions.
  • Coquilles d’œufs: écrasées.
  • Os.
Il est également important de mettre en évidence ces produits que nous ne devons pas ajouter à nos conteneurs de compostage, pour certains d'entre eux, au-delà de l'impossibilité de les rompre, ils pourraient endommager de manière irréversible notre compost condamnant tout notre travail. Dans la liste ci-dessous, vous pouvez trouver des produits qui ne devrait jamais ajouter:

  • Bois traité
  • Verre
  • Poussière de balayage.
  • Feuilles
  • Cartons avec impressions couleur
  • Mégots
  • Vêtements
* Bien sûre, les Batteries, feuilles d'aluminium, le tétra-bricks ou médicaments ne doivent jamais être ajoutés.

Ce petit guide devrait vous accompagner dans la réalisation de votre propre compost, mais si vous voulez approfondir certains aspects traités, vous trouverez une liste des articles approfondis, écrits dans notre revue qui vous aidera plus efficacement à répondre à tous les doutes et incertitudes que vous avez concernant le composte.


Découvrez Notre Catalogue