Chargement en cours...
Revenir
  • Votre panier 0 produit
  • Total des produits 0,00 €
  • Frais d'envoi 0,00 €
  • Total 0,00 €
Aller dans

Guide d'arrosage de Jardin et Potager

Guide d'arrosage de Jardin et Potager

Certains pensent qu'il est nécessaire de consacrer un guide entier à quelque chose d'aussi banal que l'irrigation, mais en réalité, la technique est plus difficile qu'elle ne peut sembler.


Pour introduire le sujet, nous évoquerons un facteur important et qui de plus est objet de débats entre les horticulteurs et les jardiniers débutants: la quantité et la fréquence d'arrosage. Concernant ces deux facteurs, le fait est qu'il n'y a pas de règle générale, ils dépendent de plusieurs variables, telles que les espèces cultivées, la période de l'année, le climat dans lequel nous vivons ou le type de sol que nous possédons. L'idéal concernant ce sujet serait de bien connaître les caractéristiques propres aux plantes que nous cultivons et leurs offrir les quantités et fréquences d'eau dont elles ont besoin, ni plus ni moins.


Ainsi, la technique d'irrigation est étroitement liée aux propriétés innées de la plante, donc une bonne connaissance de celles ci peut prévenir l'arrivée des problèmes. Cependant, nous devons garder à l'esprit que c'est une technique liée au cycle hydrologique, et qu'après tout, nous ne faisons qu'imiter les contributions hydriques qui se produiraient naturellement, nous devons donc être très attentif à ce que nous réserve la nature. En général, voici quelques lignes directrices qui seront utiles à prendre en compte dans un climat méditerranéen, mais en gardant toujours à l'esprit que celles ci ne sont pas des données généralisées:


Saison de l'année:

    • Printemps: 1 ou 2 fois par jour, en fonction de la plante en question, et généralement de façon peu substantielle (pour prévenir la perte d'éléments nutritifs). Durant cette saison il est plus convenable d'irriguer au coucher du soleil, pour éviter les pertes inutiles d'eau durant les heures les plus ensoleillées ainsi que les brûlures des feuilles (dans le cas où vous faites l'irrigation par aspersion).

    • Été: 2 à 3 fois par jour, doivent être plus abondants et effectué au coucher du soleil, pour les mêmes raisons que dans le cas précédent.

    • Automne: arroser 1 fois par jour devrait en principe être suffisant, toujours en tenant compte des besoins spécifiques de chaque plante. Dans ce cas, il sera plus avantageux d'effectuer l'irrigation à l'aube, pour éviter le gel éventuel qui peut être dévastateur pour nos plantes.

    • Hiver: une fois par jour, de manière peu abondante, et de préférence l'exécuter à l'aube, afin d'éviter tout le gel.


* Quelque soit la saison, mais surtout durant l'automne et l'hiver, il est préférable de toujours être au courant des prévisions météorologiques. Il ne serait pas bénéfique d'arroser si ceci pourrait être accompli par la pluie.


Type de culture.

Comme mentionné précédemment, il n'y a pas de règle générale quant à la quantité d'eau à ajouter à notre jardin, mais selon la physionomie et la morphologie des plantes il y aura quelques distinctions:

  • Les plantes à feuilles larges et juteuses, comme les choux-fleurs, laitue ou bette à carde, auront généralement besoin d'apports d'eau plus réguliers et abondants, environ 2 litres par plante.

  • Les plantes à fruits charnus, comme les tomates, les courgettes ou aubergines, une nécessitent un arrosage régulier une fois les fruits formés, l'irrigation doit aussi être très abondante après la récolte. Au cours de la saison de floraison l'irrigation doit être limitée en quantité plutôt qu'en fréquence.

  • Les plantes dont les fruits ou les feuilles vont être stockées pendant une période de temps variable avant la consommation, comme l'ail, les oignons et de nombreuses plantes médicinales nécessitent généralement peu d'irrigation (un demi-litre par plante suffit).

  • Enfin, en tant que règle non officielle, nous dirons que la plupart des légumes qui sont dans des environnements climatiques normaux auront besoin d'un arrosage modéré d'environ 1 litre d'eau par plante.

Le cas des plantes empotées ... les plantes qui sont cultivées dans des pots ou des tables de culture souffrent d'évaporations plus importantes, principalement parce que le réchauffement du soleil est plus important, elles exigent un arrosage plus fréquent et plus substantiel. Concernant l'irrigation dans des pots, vous devrez laisser sécher le tiers supérieur de la terre ou substrat entre chaque arrosage.


Profondeur : Irrigation par rapport à la profondeur du substrat ou du sol fonctionne selon la règle suivante: Moins la terre est profonde (petit pot ou table de culture), plus la fréquence d'arrosage doit être importante.


Une fois ces règles principales appliquées, nous nous concentrerons sur le système d'irrigation que nous voulons installer dans notre verger ou jardin. Il existe de nombreuses techniques d'irrigation, incluant les plus connues comme l'irrigation par inondation et les plus modernes et sophistiquées comme les systèmes d'irrigation goutte à goutte. Mais en réalité il n'y a pas de consensus au sujet du meilleur système. Chaque personne peut donner des arguments pour défendre ses préférences, qui d'une certaine manière seront liées à ses propres besoins, ceci nous mènera donc par la suite à décrire brièvement quelques-uns des systèmes d'irrigation que nous pouvons utiliser.Systèmes d'arrosage


Systèmes d'arrosage

Si nous ne disposons que de quelques légumes dans des pots ou en table de culture, le plus pratique et intelligent sera de rester simple, car un arrosage simple peut couvrir les besoins de nos légumes sans avoir à penser à des solutions plus complexes. Si, d'autre part, nous disposons d'une parcelle de terre où nous avons un véritable jardin, nous penserons à d'autres alternatives, dont certaines citées ci-dessous:

  • Arrosage avec un tuyau: Technique commune dans les jardins de petite taille comme les jardins urbains. Cette technique ne requiert aucune installation, mais elle a cependant quelques inconvénients, comme le fait de nous forcer à consacrer une grande partie de notre temps sur quelque chose qui, en principe, ne devrait pas. De plus, il est assez fréquent d'oublier que nous avons le tuyau ouvert, ainsi nous courons le risque d'inonder notre terrain et gaspiller de l'eau bêtement. Un autre inconvénient de ce mode d'irrigation, et probablement le plus important, est le fait que le sol risque d'être mal arrosé. C'est la partie superficielle du sol qui est généralement arrosée, laissant a grande partie sec la couche profonde dans laquelle se trouvent les racines.

  • L'irrigation par inondation: C'est une technique très traditionnelle qui est utilisée surtout quand nous avons le jardin organisé par des rainures ou des terrasses. En réalité l'équilibre de l'eau qui nous offrons à nos légumes en utilisant cette technique sera assez pauvre et déséquilibré. Étant donné qu'elle consiste, comme son nom l'indique, en l'inondation complète des rainures ou terrasses où nous aurons implanter notre potager, ceci afin d'offrir des quantités importantes d'eau à nos plantes durant quelques jours, et d'autres, où au contraire, elles auront soif. Ce déséquilibre temporaire d'approvisionnement en eau ne sera pas réellement bon pour la santé du jardin, outre que, au fil du temps, ce phénomène causera l'effondrement de la terre qui aura pour conséquence une évaporation qui sera de plus en plus rapide, et notre terre perdra sa capacité d'accueillir tout type de culture.

  • L'irrigation par aspersion :Méthode tout à fait abordable en termes de simplicité et économies d'eau. Comme son nom l'indique, c'est une technique de pulvérisation d'eau grâce à des outils très facile à installer, qui reproduisent l'irrigation uniforme de la pluie. En dépit de ces avantages, il faut noter un inconvénient majeur: étant un système qui expulse de l'eau directement, celui ci peut non seulement mouiller le sol, mais aussi les plantes, leurs feuilles et les tiges, les infections par des champignons et des bactéries seront donc plus communes ou pour le moins ceux ci auront à leur disposition un environnement plus approprié à leur reproduction.

  • Irrigation Goutte à goutte: Le principal avantage de ce système est que la quantité d'eau utilisée sera moindre,obtenant ainsi des résultats très satisfaisants. Ceci est possible grâce système d'irrigation constitué de tuyaux avec Stilligouttes laissant tomber une quantité minimale d'eau, mais de façon régulière. En outre, c'est un système qui vous permettra de programmer (par le biais des contrôleurs d'irrigation, très commercialisés) et doser l'eau que vous souhaitez apporter à votre culture en fonction de la période de l'année ou le cycle végétatif et pourra ainsi maintenir le niveau d'humidité optimal en toute circonstance. Pour approfondir vos connaissances sur cette technique d'irrigation, lire l'article « Comment monter un système d'irrigation goutte a goutte ?», Publié dans notre revue.

  • Arrosage par exsudation : Il est une technique qui irrigue de manière continue à travers un système de tubes à troues qui dégagent de l'eau sur toute leurs longueurs et toute ou partie de sa surface. Ainsi, l'eau qui se dégage de ce système de tubes à troues crée un réseau de colonnes humides, dont la largeur est considérable et très uniforme sur toute la longueur sur laquelle les tubes sont distribués. Ce système aurait plus ou moins les mêmes avantages que l'irrigation goutte à goutte, avec une caractéristique supplémentaire, l'irrigation par exsudation fonctionne grâce au gradient d'humidité, à savoir que l'eau sortant par exsudation des troues, correspondra à la quantité exacte dont aura besoin la terre à un moment donné ni plus ni moins. Cela signifie que, si le substrat ou le sol sèche, le Système de tubes apportera plus d'eau; et quand la terre commencera à être suffisamment humide, l'eau cessera de sortir. Ainsi, il est clair que cet système est conforme à l'économie d'eau, puisque l'irrigation se limitera aux besoins de la terre. Pour en savoir plus sur ce système, lire «Irrigation par exsudation : Une solution alternative.», publié dans la revue Planeta Huerto.

Nous avons fait le tour des aspects les plus importants de l'irrigation, cette tâche à laquelle nous n'attachons, parfois, pas assez d'importance.En réalité, comme mentionné au début du guide, l'irrigation est l'un des traits les plus importants et fondamentaux dans toutes les techniques de jardinage ou de culture, nous devons donc essayer de choisir la méthode qui convient à chaque cas. Pour finir, nous souhaitons rappeler comme toujours à nos lecteurs, que le meilleur professeur reste l'expérience personnelle, et la meilleure technique d'apprentissage est bien entendu de faire des erreurs et de les rectifier sans crainte en y travaillant.

Nous laissons à votre disposition tous les articles publiés dans la revue Planeta Huerto qui concernent l'irrigation, dans la mesure ou vous souhaiteriez approfondir les sujets abordés dans le guide.


Découvrez Notre Catalogue